L’assurance vie pour enfant, une dépense ou un investissement?

Par Marie-Andrée Linteau-Lapierre - 10 avril 2014

Depuis de nombreuses années, le mot assurance vie est automatiquement lié au mot dépense dans la tête de la majorité des Québécois. Que diriez-vous si l’assurance vie de votre enfant vous rapportait de l’argent?

Mettre de l’argent de coté pour ses enfants cadre avec une planification sensée, mais quel produit utiliser? Un des éléments clés dont il faut tenir compte au moment d’évaluer une solution est la capacité d’accéder à l’argent lorsque le besoin se fait sentir.

L’assurance vie avec participation peut constituer une option très intéressante, puisqu’elle procure plus qu’une simple prestation de décès. Elle comprend également une valeur en espèces qui croît à l’intérieur de la police et à laquelle on peut accéder ultérieurement.

Mise en situation

Deux parents décident d’offrir à leur fille Léa une police d’assurance vie avec participation, payable en 20 ans, d’un capital décès de 100 000 $. Ils optent pour une police participante parce qu’elle offre une excellente croissance à long terme de la valeur en espèces et qu’elle est entièrement acquittée après 20 ans. Il est également possible de mettre fin au versement des primes encore plus tôt, au moyen de l’option d’affectation des participations au paiement de primes futures.

Les parents de Léa décident d’assortir la police d’une garantie permettant d’augmenter la protection à mesure que les besoins de Léa augmentent. Le fait d’ajouter cette garantie à l’établissement de la police signifie qu’elle pourra toujours augmenter le montant de sa protection, et ce, même si elle est un jour considérée comme un risque élevé ou même un risque non assurable.

Examinons de plus près l’avenir de Léa et la valeur en espèces de la police à certaines étapes clés de sa vie

Graphique Léa

 

Dans l’exemple ci-dessus, les parents de Léa sont satisfaits de la flexibilité offerte par leur police d’assurance vie avec participation, compte tenu de la croissance à long terme de la valeur en espèces. Léa pourrait même utiliser cet argent pour majorer son revenu de retraite, au besoin.

L’investissement total dans la police par les parents de Léa sera de 39 170 $, montant qui pourrait être encaissable en totalité vers la 24ème année de la police. Ces produits d’assurance vie sont très flexibles et permettent d’accumuler de l’argent pour différentes occasions tout en étant complètement payées après 20 ans.

Avez-vous déjà songé à une assurance vie permanente pour vos enfants qui pourrait vous permettre de récupérer 100% de votre investissement et qui les protégerait la vie durant?

Est-ce que vos REEE seront suffisants pour payer les études de vos petits ?

Communiquez avec nous pour en apprendre davantage !

**Hypothèses du graphique
L’assurée est une enfant agée de 8 ans, risque normal, police le Réalisateur –Succession, Max 20, bonifications d’assurance acquittée avec montant maximal d’option de dépôt supplémentaire pendant 20 ans, avenant d’assurabilité garantie de 50 000 $, prime annuelle de 1958,50$ (prime à titre indicatif uniquement, vous pouvez investir moins, une simple règle de 3 s’applique), prestation de décès initiale de 100 000 $.
La valeur en espèces et la prestation de décès comprend les valeurs qui sont liées aux participations, lesquelles ne sont pas garanties. Les valeurs indiquées sont fondées sur le barème des participations de 2012 de la Canada Vie. Les résultats réels seront supérieurs ou inférieurs à ceux qui sont illustrés, selon les participations effectivement versées au titre de la police.